Accueil » Les tribulations de la blogo » One day in hell, la blogo ACTE I

10 réflexions sur “One day in hell, la blogo ACTE I

  1. Sinon, tu fais comme moi, tu fais ce que tu aimes sans te préoccuper de ce que font les autres bloggeuses. Je ne suis pas la plupart des rendez-vous proposés par la blogosphère, sauf certains top ten (lorsque les thèmes ne sont pas à mourir d’ennui) et je m’en porte bien.

    Un conseil, fais ce que tu aimes et emmerde les autres 😀

    • Exactement ! Et celui ou celle qui critique ce que je fais juste parce que ça ne va pas dans son sens ça ne me fait ni chaud ni froid. Vécu récemment avec le Salon Fantastique et des blogueurs qui se sont permis de critiquer nos façons de faire en disant que ça fait incompétent, parce que la page Facebook ne nous sert pas qu’à annoncer des concours, mais à faire un appel à bénévoles, mince alors ! Et je crois avoir trouvé mes idées de rendez-vous personnels pour ce blog. Celui qui me sort que ça ne se fait pas dans la blogosphère, il ira se faire voir. C’est à cause de personnes comme ça que j’avais perdu le plaisir de tenir un blog, plaisir que je commence seulement à retrouver.

  2. Oui, certains types de livres amènent effectivement plus de commentaires que d’autres, de même que les rdv du type « c’est lundi », « in my mailbox » etc, ainsi que les challenges (et je ne parle même pas des concours ^^) – pour être un blog influent, il faut respecter certains codes 🙂

    • Au départ j’espérais faire partie des blogs influents du temps de Books area, mais finalement toute cette superficialité a fini par vite me lasser. Quand j’ai vu qu’il avait fallu d’un concours pour drainer de la visite et qu’après ce concours, plus personne ne venait, forcément, ça donne plutôt envie de faire un blog comme celui-ci sans prétention aucune.

    • Il faut surtout BIEN notifier qu’on a des éditeurs en partenaire, et bien préciser ce qu’on a reçu en service presse. Bah ouais, apparemment ces gens n’auront bien sûr pas prévenu et remercié les éditeurs par e-mail en privé, il faut que tout soit étalé :).
      Je ne dis pas qu’une petite mention de remerciement aux éditeurs n’est pas une bonne chose, mais tout réside dans la finesse avec laquelle c’est (ou pas) fait.

      • C’est exactement pour ces raisons que j’ai vite abandonné ce rendez-vous. Pour moi les services presses c’est une relation intime avec les éditeurs qui nous gâtent bien et je ne vois pas l’intérêt de l’étaler sur la place public, car en effet un e-mail de remerciement est tout aussi efficace et plus personnalisé.

  3. Je suis contente que l’article t’ait permis de réagir 🙂

    Je sais que j’ai essayé au début de ma chaîne youtube de faire des C’est lundi, mais vraiment ça ne correspond à rien et j’ai décidé de faire un truc informel à ma façon qui me convient mieux.
    Tu trouveras aussi un truc qui te plaira.

    • Et je crois que c’est tout trouvé, je ferais un article de ce type par mois je pense. Il y a tant à dire sur la blogo, j’en ai encore eu la preuve aujourd’hui !

Parce que votre avis compte !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s