Fin de ma collaboration avec Jeu de rôle magazine

Dans l’article précédent j’avais écrit : « Et pour rien au monde, je ne quitterais cette fabuleuse aventure ! »

Seulement voilà, certaines choses ne pouvaient pas se prévoir, comme le rachat de Jeu de rôle magazine par les éditions Le département des sombres projets.

Si je continuais l’aventure, c’était pour le plaisir d’écrire et celui de voir mes articles imprimés sur le papier. De plus, cela m’a permise de faire de belles rencontres dont les liens sont désormais renforcés.

Bien sûr, on m’a faite une proposition, mais si je ne peux plus écrire de chroniques littéraires, à quoi bon continuer ? Si je faisais cela, c’était avant tout par passion. Or, aujourd’hui, il s’avère que je constate avec regret, que les passions sont de plus en plus bafouées à cause des intérêts purement financiers. Cela peut se comprendre, la société actuelle poussant à agir comme cela pour réussir…

Ainsi, voilà, j’annonce publiquement mon départ de chez Jeu de rôle magazine à partir du numéro 28 (il n’y aura pas de dossier steampunk n’étant donc plus la responsable dossiers). Je préfère continuer à exercer ma passion plutôt que de faire autre chose qui n’a plus rien à voir. Le format papier me manquera forcément, mais au moins, avec ce blog, je pourrai faire uniquement ce dont j’ai envie.

Puis, cela me libérera du temps pour l’organisation de la troisième édition du Salon Fantastique dont le thème principal sera le steampunk. Voyons le côté positif, du moins, essayons 😉

Les remerciements ne sont pas vraiment mon truc, aussi merci à tous ceux qui ont contribué à cette fabuleuse aventure (je ne prends ainsi pas le risque d’oublier qui que ce soit).

Heureusement, même si c’est sur ce blog ou ailleurs, l’aventure continue !

Publicités

Quand l’écriture me manque

Cela faisait fort bien longtemps que je n’avais plus écrit un seul article sur la toile. Pourquoi ? Place aux confessions. Le format ne me convenait plus. J’avais plus de plaisir à produire pour du format papier. Puis, la vie est faite de surprises. Celles dont on se passerait bien. J’ai préféré abandonner un projet auquel je participais pour consacrer davantage de temps à l’écriture de mon roman pour le moment inachevé mais pas moins rempli. Non, ça c’est une fausse raison. La vraie étant que j’ai appris certaines choses qui m’ont faites prendre la décision d’arrêter de donner de mon temps à ce projet. Et puis, ensuite j’ai repris des études. J’ai réussi avec succès ma première année de Médiation culturelle tout en travaillant les soirs et en dormant peu les nuits. Seulement, un jour, une mauvaise nouvelle s’est immiscée dans ma vie, une de ces nouvelles qui te fait tout à coup ressentir toute la fatigue accumulée jusque là. Dès lors, c’était pour moi devenu très compliqué de continuer à suivre ce rythme de cours et de boulot. J’ai donc lâchement abandonné les cours qui ne me plaisaient plus. Mais là encore c’était un dénigrement. Car pour résumer et dire la vérité : plus rien ne me plaisait. C’était la phase d’acceptation. Et finalement, petit à petit, la raison est venue à moi. L’écriture me manquait. Voilà pourquoi je reviens dans la blogosphère. Quitte à ne pas mettre à jour régulièrement ce blog, ce sera mon endroit. Celui où je pourrai m’y réfugier quand j’en aurai l’envie. Un endroit où je pourrai faire exploser ma rage peut-être. Ou tout simplement un endroit où je pourrai partager ces petites choses qui font mon bonheur. Pas de ligne éditoriale donc. Ne vous attendez pas non plus à lire de la qualité, tout viendra ici du cœur. Je remercie la revue du Chant du Monstre pour l’idée du titre de ce blog, le Cabinet des curiosités. Un hommage en quelque sorte. J’ai dévoré la revue cette nuit et si vous aimez la nouveauté, l’originalité et l’éclectisme je vous la recommande fortement !